Accueil >  News >  Sport
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Florian Alfano, victoires à la chaîne au Trophée de l’Industrie


    Le championnat du Monde à Braga, disputé fin septembre, restera une grande déception pour Florian Alfano. Mais le Montpelliérain n’a pas tardé à retrouver le sourire. Il vient en effet de dominer les deux courses du Trophée de l’Industrie sur le célèbre Kartodromo di Parma. Le palmarès de l’épreuve fait rêver, car on y retrouve des champions du Monde de Karting comme Davide Fore ou Alessandro Piccini, ainsi que des vedettes de l’automobile, telles que Teo Fabi (ancien pilote Benetton F1), Ivan Capelli (ancien pilote Ferrari F1) ou Giancarlo Fisichella. La première étape du Trophée commence sous une pluie battante, propice aux pneus spéciaux apportés par le manufacturier Vega. Mais dès que la piste redevient grasse, puis sèche, Florian et son CRG équipé de pneus Dunlop se positionnent parmi les grands favoris. Aux essais chronométrés, le protégé de Danilo Rossi ne peut boucler plus d’un tour avant une défaillance de son moteur, mais il obtient tout de même le 3ème temps. Il survole les manches, qu’il termine avec une avance supérieure à 2 secondes. Pour la finale, Florian et son équipe DR Racing team ont choisi des réglages qui privilégient la fin de course. Par conséquent, les premiers tours sont un peu difficiles et le Finlandais Simo Puhakka se porte en tête. « J’ai décidé de le suivre sans l’attaquer pour que nous puissions prendre le large. Je pensais attendre le dernier tour, en roulant tranquillement et en graissant abondamment mon moteur, mais j’ai senti qu’il commençait à souffrir côté pneus, et qu’il demandait trop à son moteur pour rester devant. Alors je l’ai passé à 10 tours de la fin. J’ai bien fait car peu après, il a cassé son moteur. J’étais très heureux de monter à nouveau sur la première marche du podium et d’offrir une victoire à Dunlop et à Danilo. » Une semaine après ce premier succès, Florian retourne à Parme pour la deuxième partie de ce Trophée de l’Industrie. Il constate que parmi ses adversaires, certains ont changé de fournisseur de pneumatiques pour contester sa suprématie. Mais le résultat final n’en sera pas modifié, malgré une alerte aux essais. « Je testais un nouveau châssis qui marchait bien et que je pensais retenir pour la course, quand un pilote moins rapide m’a coupé la route. Je suis parti en « deux roues », et le châssis s’est tordu en retombant. Nous avons donc dû arrêter l’expérience. » Florian retrouve donc son CRG victorieux la semaine précédente pour les chronos, où il connaît encore une avarie au niveau du moteur, qui le relègue en 5ème position pour le départ de la première manche. Mentionnons au passage le haut niveau de la compétition car le record de la piste sera battu pendant cette séance. Bien décidé à remonter en tête du peloton, Florian exécute 4 dépassements pour finir en tête, et enchaîne avec un cavalier seul dans la deuxième manche, qui lui assure la pole position pour la finale décisive. « Ce ne fut pas de tout repos car je sentais en permanence la menace de Gaggianesi et Puhakka. Je n’avais aucun droit à l’erreur du premier au 18ème tour de course. » Florian reste concentré jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchit avec 3 dixièmes de seconde d’avance. Il remporte donc haut la main le classement final du Trophée de l’Industrie, en attendant de retrouver le championnat de France le week-end prochain sur le circuit d’Essay.

    Photo : ksp.fr


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv