Accueil >  News >  L’association
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Initiation à la pratique du Karting au Blanc-Mesnil

    Comme en 2005, la ville de Blanc-Mesnil a accueilli les stages d’initiation à la pratique du Karting. L’équipe de l’ASK Rosny 93 a installé sa piste itinérante au Stade Jean Bouin du 3 au 13 juillet.

    L’effectif se composait d’Alexandre Deschamps, directeur technique, de David Chaumont, chef mécanicien, de Karim, l’éducateur spécialisé de « Rues et Cités », de Rodouane, un apprenti mécanicien de la PJJ en contrat d’apprentissage à l’ASK Rosny 93 et de plusieurs commissaires de piste. Dans le cadre de sa formation d’éducateur spécialisé, Laetitia Montagné a renforcé l’équipe pendant ces 15 jours. Le jeune Daouda Souaré est passé de commissaire de piste à chef de piste suite à l’obtention de son BAFA (Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animateur) qu’il a passé grâce au soutien de l’ASK Rosny 93.

    Les stages se déroulaient comme d’habitude sur une demi-journée. Les groupes, composés d’une vingtaine de jeunes en général, sont accueillis puis divisés en deux. Pendant qu’une partie des stagiaires s’initie au Karting, l’autre partie profite de l’enseignement des policiers sur la sécurité et la prévention routière. Les stagiaires venaient de centres de loisirs et de maisons de quartiers de plusieurs communes du département de la Seine-Saint-Denis.

    Stage pratique : Découverte du « Karting »

    Les jeunes sont équipés de combinaisons, de cagoules et de casques, obligatoires pour la pratique du Karting, prêtés par l’ASK Rosny 93. Lors d’un premier briefing, Daouda explique le déroulement de la session pratique. Les stagiaires apprennent ensuite la base du maniement d’un kart : pédale d’accélérateur, pédale de frein, volant. Enfin, Daouda explique les différents drapeaux qui permettent de communiquer sur la piste : Drapeau à damier pour marquer la fin de la session, drapeau jaune en cas d’accrochage, drapeau bleu si un kart plus rapide veut doubler, drapeau rouge pour l’arrêt inopiné de la session. Ces drapeaux sont indispensables pour la sécurité sur la piste et le bon déroulement de la session. Des supports informels en images sous forme de panneaux mettent en parallèle la conduite sur route et le pilotage sur piste. Les stagiaires prennent alors place au volant et se lancent pour une première série de tours. Les séries durent au maximum 10 minutes. Elles peuvent être raccourcies si le responsable juge qu’il y a trop d’abus sur la piste (accrochages volontaires, non-respect des drapeaux jaunes). Le personnel encadrant est là pour surveiller le bon déroulement de la session et intervient en cas de nécessité (accrochage ou tête à queue). Après s’être familiarisé avec leur matériel et avoir découvert le tracé de la piste, les stagiaires assistent à un débriefing. Daouda leur explique alors leurs défauts et leur donne des conseils de pilotage afin de s’améliorer lors de la deuxième session. Une feuille de chronométrage personnalisé permet d’analyser la progression de chaque jeune. Une nouvelle session de 10 minutes reprend alors pendant laquelle chacun s’applique à utiliser les conseils des spécialistes.

    Stage théorique : « Prévention et Sécurité Routière »

    Le 2ème groupe est invité à suivre le cours théorique dispensé par deux policiers. La durée varie entre une heure et une heure trente. Les policiers s’appuient sur des supports vidéo. Les jeunes sont souvent sensibles aux images et la compréhension n’en est que meilleure. Le rôle de la police est de sensibiliser les jeunes sur les dangers de la route et de leur donner des conseils de sécurité et de prévention. Le cours est généralement suivi d’un débat très ouvert sur différents thèmes actuels selon les questions posées par les stagiaires.

    La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) du Raincy Dans le cadre de la réinsertion de jeunes en difficulté, la PJJ est associée au projet de l’ASK Rosny 93 afin de faire participer ces adolescents aux stages d’initiation. Chaque mercredi, une éducatrice de la PJJ accompagne ainsi jusqu’à 4 jeunes qui profitent de l’enseignement pratique et théorique des stages d’initiation. Ces stages ont une importance pour la réinsertion sociale de ces jeunes en difficultés.

    Les « bonus »

    La présence d’une féminine en la personne de Laetitia était très bénéfique. Elle s’est occupée de plusieurs postes lors de ces initiations : l’équipement des pilotes, les chronos, les photos des groupes, la remise des prix et des diplômes, les plannings et la comptabilisation des stagiaires.

    Comme à Noisy-le-Grand, un groupe d’handicapés mentaux est venu sur le site. Le groupe comportait 10 personnes qui ont toutes pratiqué le Karting dans des conditions de sécurité maximales. Tout le personnel de l’ASK Rosny 93 s’est mobilisé pendant la pause déjeuner afin de leur offrir ce plaisir.

    Cécile Bouffinier du Conseil Général est venu rendre une visite sur le site. Elle n’a pas manqué de faire un petit tour en kart.

    Mardi 11 juillet, une soirée autour d’un apéritif a été organisée avec tous les animateurs venus lors cette session d’été. Ils ont pu à leur tour s’essayer au Karting.

    Bilan des initiations au Blanc-Mesnil

    Sur 9 jours de stage, l’ASK Rosny 93 a accueilli 362 participants, soit 26 de plus qu’au mois d’avril sur le même nombre de jours. La proportion de filles dans ce stage a elle aussi augmentée avec un taux de 27,4 % soit 1 point de plus qu’en avril. L’ASK Rosny 93 sensibilise les animateurs des villes de la Seine-Saint-Denis afin d’amener un plus grand nombre de filles. On sent qu’un effort est fait de leur coté. Dans l’ensemble, le bilan est très positif avec des stagiaires heureux de leur journée, comme l’indique deux animateurs que l’on a interviewé :

    Abibou : « J’accompagne des groupes de jeunes depuis 2 ans dans ces initiations. C’est très bien pour les jeunes car ça leur permet d’accéder à un sport qu’ils n’auraient pas l’occasion de pratiquer en temps normal à cause du prix. Cela les oblige à être attentifs et disciplinés et les responsabilise. Ils sentent qu’on leur fait confiance, et ça c’est important pour eux. Les cours théoriques demandent de la concentration, c’est parfois difficile, mais les débats sont intéressants. »

    Bijou : « Ça fait 4 ans que je viens avec des groupes. J’essaye à chaque fois de favoriser la mixité. Aujourd’hui, j’ai 5 filles et 5 garçons. C’est la première fois qu’ils viennent. Ils sont très enthousiastes. Tous ces jeunes n’ont pas la possibilité de partir en vacances, alors j’essaye de leur offrir un maximum d’activités et de sensations. »

    Une météo clémente et une très bonne ambiance dans l’équipe encadrante ont contribué à la réussite de ces initiations. Chaque groupe de stagiaires est reparti avec un diplôme et une photo autour d’un kart avec leur animateur.

     

     

     

     


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv