Accueil >  News >  Sport
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Michaël Rossi et ses deux Seat Leon visent la triple couronne !


    Plus la saison 2009 avançait, plus le Rhône-Alpin Michaël Rossi enchaînait victoires et podiums au volant de sa Seat Leon : Brno, Oschersleben, Imola, Jerez, Barcelone... la série s’est prolongée début 2010, par un premier succès de catégorie en endurance aux 24 Heures de Dubaï. Il est temps de capitaliser sur cette fidélité à la sportive espagnole en visant le titre, ou plutôt les titres ! Le pilote SUNRED participera en effet à la nouvelle Seat Leon Supercopa française, qui devrait faire sensation sur nos circuits, mais aussi à l’Eurocup ! Cerise sur le gâteau, il sera également, dès ce week-end, au départ de la très officielle European Touring Car Cup FIA, où il s’agira aussi de battre les autres marques !

    Michaël Rossi sait maintenant de quoi sa saison sportive sera faite. La parfaite osmose avec la Seat Leon et l’équipe espagnole SUNRED va pouvoir se poursuivre aux quatre coins de l’Europe, dans trois championnats très relevés. La France était un des derniers pays du Vieux Continent à n’avoir pas encore sa « Super Copa », cet oubli est aujourd’hui réparé. Les spectateurs de Nogaro, Nîmes-Lédenon, Dijon, du Val de Vienne, d’Albi et de Magny-Cours n’auront sûrement pas à le regretter ! Malgré une collection de trophées déjà conséquente, Michaël n’a encore jamais gagné en auto en France, il voudra donc combler cette lacune et devenir prophète en son pays.

    Mais Michaël aimerait aussi ajouter, au moins, un deuxième titre international à son palmarès, après celui de 2008 en Mégane Trophy. La Seat Leon 2 litres turbo-compressée de 301 chevaux utilisée en Eurocup est identique à celle du championnat français, à la monte pneumatique près. Il faut remplacer les Dunlop par des Pirelli pour courir au-delà de nos frontières. En 2009, Michaël s’est imposé à deux reprises au niveau européen et il aurait pu jouer le podium final dès sa première tentative sans une grave blessure à l’entraînement, qui lui a fait louper deux des six épreuves. C’est donc sans hésitation qu’on le comptera parmi les favoris de l’édition 2010.

    Revenons justement quelques mois en arrière. En septembre, à Imola, Michaël cumule une victoire et une 5ème place et reçoit la distinction de meilleur pilote du week-end. La récompense offerte par Seat Sport est une participation à une manche 2010 du WTCC, le prestigieux championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Mais pas moins de six Seat Leon TDI sont déjà inscrites en « Mondial » et pour des raisons d’équilibre entre les différentes marques, il s’avère impossible d’en aligner une septième. SUNRED propose alors à Michaël de remplacer « son » meeting en WTCC contre les trois de l’ETCC. Dans cette compétition organisée par la Fédération Internationale de l’Automobile avec le soutien d’Eurosport, trois constructeurs sont représentés : Seat, avec la Leon 2.0 TFSI en version « WTCC », BMW et Honda. Plus habitué aux disciplines monotypes dans lesquelles tous les pilotes disposent de montures identiques, Michaël va encore gagner en expérience, en évoluant, pour la première fois en course sprint, dans un contexte multi-marque.

    « Je vais participer à trois championnats avec le même team, le même ingénieur, et le même numéro de course » indique Michaël, qui portera en effet toute la saison son numéro 12 fétiche, celui de son titre en Eurocup Mégane Trophy. « Un seul week-end pose problème, en octobre, avec la dernière manche de la Seat Leon Supercopa France qui tombe en même temps que le final de l’ETCC. Nous prendrons la décision qui s’impose en fonction de ma position dans les deux classements... en espérant que le choix soit cornélien ! Le championnat national ne sera sans doute pas le plus facile, car on y retrouvera de très bons spécialistes de la traction avant et des circuits français, que je n’ai pas souvent fréquentés depuis ma saison de Formule Renault en 2006. En Eurocup, j’essayerai d’exploiter ma bonne connaissance des pneus Pirelli et de la plupart des tracés du calendrier. Nous roulons en lever de rideau du WTCC, mon objectif est donc aussi de me faire remarquer par les décideurs de la catégorie reine. En ETCC, il faudra prendre la mesure d’une Leon plus performante, dotée d’un châssis plus évolué. J’ai déjà identifié des « clients » très sérieux sur la liste des engagés, mais je pars confiant. »

    Cet hiver, Michaël s’est beaucoup entraîné physiquement pour sillonner neuf pays, affronter quatorze meetings et disputer les 28 courses de cette saison 2010 avec le maximum de chances de succès. Les hostilités commencent dès ce week-end des 27 et 28 mars, sur le circuit portugais de Braga, théâtre du premier des trois rendez-vous de l’ETCC.

    Communiqué future racing commm

    Téléchargez le communiqué illustré format pdf en cliquant sur l’icône ci-dessous


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv