Accueil >  News >  L’association
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Stages d’initiation à la pratique du Karting des vacances de Pâques 2010


    Informations générales :

    -  Lieu : Parc des sports de la Courneuve
    -  Dates : Du 19 au 30 avril (10 jours d’initiation)
    -  Durée d’un stage : ½ journée
    -  Horaires : De 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00
    -  Installation piste : 15 et 16 avril / Rangement piste : 3 et 4 mai

    Public concerné :

    -  Communes : La Courneuve (14 groupes), Aulnay-sous-Bois (6 groupes), Stains (5 groupes), Pierrefitte (3 groupes), Noisy-le-Sec (4 groupes), Montfermeil (3 groupes), Pavillons-sous-Bois (2 groupes), Pantin (2 groupes)
    -  Centres spécialisés : IME Jean Macé Montreuil, PJJ Le Raincy

    Chiffres :

    -  Capacité maximum d’accueil : 400 (40 enfants/jour)
    -  Total enfants reçus : 384 (96%)
    -  Total garçons : 300 (78,13%)
    -  Total filles : 84 (21,88%)
    -  Total enfants 7 à 12 ans : 148 (38,54%)
    -  Total garçons 7 à 12 ans : 97 (65,54%)
    -  Total filles 7 à 12 ans : 51 (34,46%)
    -  Total enfants 13 à 17 ans : 236 (61,46%)
    -  Total garçons 13 à 17 ans : 203 (86,02%)
    -  Total filles 13 à 17 ans : 33 (13,98%)

    Informations ASK Rosny 93 :

    Equipe : encadrement (3 permanents), staff (2 permanents, 5 extras)

    -  Marie-Noëlle Deschamps : logistique
    -  Claire Didier : logistique / photographe / accueil / chronométrage
    -  Alexandre Deschamps : directeur technique
    -  Olivier Bruno : animateur
    -  Gérard Picq : chef de piste, commissaire de piste
    -  Jacques Desseaux : chef de piste, commissaire de piste
    -  Laurent Forestier : chef mécanicien
    -  Kris Tel : responsable chronométrage
    -  Mamadou, Dorian : commissaires de piste

    Partenaires de l’ASK Rosny 93 pour les initiations de Pâques :

    Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Région Ile de France, Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, Direction Départementale de la Sécurité Publique, Ministère de la Cohésion Sociale, Préfecture de la Seine-Saint-Denis, Macif Prévention, SIPS (Syndicat Interdépartemental des Parcs des Sports Bobigny/La Courneuve).

    1. Introduction

    Pour la deuxième année consécutive, l’ASK Rosny 93 a installé sa piste de Karting occasionnelle sur le parking de la piscine Marville à La Courneuve pour une nouvelle session d’initiations à la pratique du Karting.

    L’installation s’est faite sur deux jours la semaine précédant le début de la session, par une équipe de 5 à 6 personnes, une fois que les quatre containers contenant les Tecpro aient été livrés par un transporteur. Les karts sont acheminés de PSA Peugeot Citroën Aulnay par les membres de l’ASK Rosny 93, grâce au camion du club. Malgré la rudesse de la tâche pour fabriquer la piste avec les quelques 800 Tecpro à décharger des containers, à traîner jusqu’à leur emplacement et à assembler avec des sangles et des cliquets, tout le monde met du cœur à l’ouvrage et le montage se passe dans les meilleures conditions.

    La piscine de Marville offre un site agréable pour cette activité sportive, au cœur du Parc des Sports de La Courneuve. Le parking est transformé en circuit, délimité par les Tecpro, les containers servant de garages pour stocker les karts et le matériel, et d’atelier de mécanique sont à proximité. Le chronométrage est installé dans le hall d’accueil vitré de la piscine avec vue sur la piste. Le vestiaire, ainsi que la salle réservée à la sécurité routière sont à l’étage. Une cuisine au sous-sol est à disposition de l’équipe pour les repas de midi.

    L’équipe de l’ASK Rosny 93 comptait dix personnes, dont les cinq salariés et cinq extras déjà habitués à ce travail, ayant chacune son rôle bien défini. L’organisation est faite de telle manière que chacun est capable de remplacer un autre au pied levé si l’occasion se présente. Cela permet de pouvoir gérer toutes les situations et d’offrir au personnel le moyen de tourner sur les postes s’il est demandeur. Deux agents de police détachés par la Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité de la Seine Saint-Denis sont présents pendant toute la durée de la session de stages afin d’assurer le cours théorique sur la sécurité et la prévention routière.

    Tout était prêt le lundi 19 avril à 9h00 pour accueillir les premiers groupes d’enfants de la Seine-Saint-Denis.

    2. Inscription aux stages

    Les inscriptions sont faites dans les mairies qui assurent le relais entre l’ASK Rosny 93 et les centres de loisirs ou maisons de quartier. Alexandre Deschamps contacte au préalable les référents dans les mairies des communes concernées et leur attribue à chacune un quota de jeunes. C’est à eux ensuite de prévenir les responsables des structures jeunesse pour planifier les groupes.

    Pour ces initiations des vacances de Pâques, les villes retenues étaient en priorité celles de La Courneuve et de Saint-Denis, mais malheureusement aucun groupe de Saint-Denis ne s’est inscrit. Pourtant, l’ASK Rosny 93 les avait prévenus de cette activité située à moitié sur leurs terres. Leurs créneaux ont donc été redistribués à d’autres villes demandeuses. Les animateurs des structures planifiées sont chargés de former des groupes, si possible mixtes, de 10 jeunes au maximum, et homogènes par tranche d’âge, de 7 à 12 ans ou de 13 à 17 ans. Les jeunes viennent aux stages accompagnés de leur animateur.

    Les stages d’initiation à la pratique de Karting proposés par l’ASK Rosny 93 sont gratuits et concernent uniquement les jeunes séquano-dyonisiens. L’ASK Rosny 93 reçoit le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis pour la plus grande partie, et des autres partenaires de l’association : la Région Ile de France, la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, la Direction Départementale de la Sécurité Publique, le Ministère de la Cohésion Sociale, la Préfecture de la Seine-Saint-Denis.

    3. Déroulement des stages

    Les initiations au Karting s’étalent sur la journée entre 9h30 et 17h00 avec 40 jeunes. La séance du matin, comme celle de l’après-midi, est composée de deux groupes de 10 jeunes, soit au total 20 par demi-journée. Un groupe est pris en charge par deux agents de police pour un cours de Sécurité Routière, tandis que l’autre groupe pratique l’activité Karting dirigée par le Directeur Technique de l’ASK Rosny 93. Au terme de leurs sessions respectives, les groupes participent au deuxième atelier, soit Karting, soit sécurité routière, selon leur tour. Ainsi, chaque groupe aura, à la fin de sa demi-journée, effectué une activité à la fois ludique et pédagogique.

    3.1. Pratique du Karting

    Dès l’arrivée de l’équipe, il faut mettre tout en place : sortir les karts des containers, brancher le système de chronométrage, installer l’arche gonflable... Chacun se met au travail. Tous les karts sont préparés chaque matin par Laurent. Il faut faire les pleins d’essence, vérifier les niveaux d’huile et la pression des pneus. Il y a aussi toujours un peu de maintenance à faire dans la journée, changement des courroies, des freins...

    Après avoir préparé un bon café pour le petit déjeuner de l’équipe, le moniteur Olivier accueille les deux groupes de 10 jeunes et décident de l’ordre de passage de chacun dans les ateliers, souvent selon leur ordre d’arrivée, le premier groupe commençant en général par le Karting.

    Pour pratiquer le Karting, il faut commencer par s’équiper. Olivier accompagne donc les 10 stagiaires au vestiaire et leur distribue une combinaison à leur taille. Puis il leur fournit une cagoule, un casque et une minerve (tour de cou). Il leur est conseillé au préalable de porter des chaussures fermées et si possible montantes, pour des raisons de sécurité. Avant de s’asseoir dans leur baquet, les jeunes pilotes doivent prendre connaissance du fonctionnement d’un kart et des règles à respecter sur la piste. Ils l’apprennent dans un briefing complet expliqué par Olivier. Les drapeaux servant de moyens de communication sur la piste entre les commissaires et les pratiquants, jaune en cas d’incident, rouge pour l’arrêt, et à damier pour annoncer la fin de la session, sont tous décryptés pour un maximum de sécurité en piste. L’utilisation d’un kart avec un volant et deux pédales, accélérateur et frein, paraît toujours très simple, mais dans la réalité, il n’est pas toujours facile de décomposer tous les mouvements et de ne pas appuyer sur les deux pédales en même temps.

    Malgré les explications et les conseils du moniteur, les tête à queue et les accrochages sont souvent de rigueur et le respect des drapeaux n’est pas toujours admis. La direction de course peut décider à tout moment d’interrompre la session au drapeau rouge si les règles de sécurité ne sont pas respectées sur la piste. Les jeunes, ainsi pénalisés sur leur temps de roulage, se comportent généralement mieux par la suite.

    Le groupe de 10 est scindé en deux groupes de 5 pilotes qui alternent chacun 2 sessions de 12 minutes chronométrées. Après la première session de roulage, Olivier procède au débriefing, pendant lequel il décortique la feuille des chronos de chaque pilote. Entre les deux sessions, le moniteur donne aussi quelques conseils avisés sur le freinage, les dépassements et les trajectoires, afin que les pilotes s’améliorent. Pour annoncer aux pilotes la fin de la session, le directeur de course agite le drapeau à damier. Il signifie que les pilotes doivent faire un dernier tour au ralenti avant de rentrer aux stands tranquillement. Il est interdit de doubler dans ce dernier tour. Les pilotes doivent rester dans leur kart et ne pas retirer leur casque tant que tous les pilotes ne sont pas rentrés aux stands. Une fois les karts à l’arrêt, ils peuvent sortir et laisser la place au groupe suivant.

    Il est important de bien enchaîner les groupes afin de se tenir aux horaires. Dès qu’un groupe est sorti des karts, il faut les replacer en ordre de marche et faire monter les suivants. Le moniteur prend en note le prénom du pilote et le n° de son kart afin de transmettre ces infos au chronométrage. Ainsi les tours de chaque pilote sont chronométrés et transcrits sur une feuille qui sera commentée et leur sera remise en fin de session.

    Une fois la séance terminée, une photo souvenir, de l’animateur avec son groupe autour d’un kart, est prise puis imprimée en format A4 couleur pour lui être remise dans une enveloppe, accompagnée de diplômes nominatifs pour la participation au stage d’initiation.

    3.2. Sécurité Routière

    Un binôme d’agents de police assure le cours de sécurité routière dans une salle réservée à cet effet. Le but de ce cours théorique est de sensibiliser les jeunes aux dangers de la route et de faire de la prévention. Cela commence par l’affichage sur les murs de la salle de campagnes publicitaires de la Prévention Routière, afin de plonger les jeunes dans l’ambiance dès leur arrivée. Le cours est différent selon qu’il s’agisse d’un groupe d’enfants ou d’adolescents.

    Les enfants de 7 à 12 ans apprennent à reconnaître les panneaux de signalisation, puis visionnent des vidéos sur les comportements à risques sur route. Cela ouvre ensuite sur une série de questions auxquelles les policiers se chargent de répondre. Ils appuient surtout sur les risques pour les usagers piétons et à vélo, car les plus jeunes ne sont pas encore trop concernés par l’utilisation d’un engin motorisé.

    Pour les jeunes de 13 à 17 ans, le cours est basé sur l’apprentissage d’une partie du Code de la Route, avec révision des panneaux de signalisation les plus courants. Ensuite, les agents de police les mettent en situation sur un parcours en ville à l’aide d’un simulateur de conduite sous forme d’un deux-roues. Chaque stagiaire effectue le parcours. Si un accident se produit, le logiciel reprend le tracé au moment de l’erreur commise afin de faire prendre conscience au jeune du risque d’une telle conduite. Il passe alors la main à un autre stagiaire. Les jeunes peuvent aussi poser toutes les questions qu’ils souhaitent sur la prévention et la sécurité routière.

    Le cours peut durer entre une heure et une heure trente selon le nombre de jeunes dans le groupe.

    4. Bilan

    384 jeunes venus de huit communes différentes ont profité des stages d’initiation pendant ces 10 jours. Par rapport à la capacité maximum d’accueil, cela représente une fréquentation de 96%, soit un taux très élevé. Les 7-12 ans représentaient 38,54% (148 enfants), et les 13-17 ans 61,46% (236 adolescents).

    On peut regretter la désertion des centres de loisirs de la ville de Saint-Denis, malgré la prise de contact avec la mairie, d’autant plus que les initiations se trouvaient situées sur les deux communes, La Courneuve et Saint-Denis. La Courneuve a répondu à l’appel et a envoyé plusieurs groupes, mais aucun venant de Saint-Denis.

    4.1. Pratique féminine

    Le taux de participation féminine s’est élevé à 21,88%. L’objectif de 30 % de présence féminine n’a pas été atteint, du moins sur l’ensemble. En revanche, dans la tranche d’âge 7-12 ans, le taux de participation féminine a largement dépassé l’objectif avec 34,46% (51 filles sur 148 enfants). Les groupes de jeunes de 13 à 17 ans font toujours baissé le taux, avec 33 filles sur 236, soit seulement 13,98% de participation féminine chez les grands.

    4.2. Protection Judiciaire de la Jeunesse

    Dans le cadre du partenariat de l’ASK Rosny 93 avec la PJJ du Raincy qui s’occupe des jeunes en situation de réinsertion sociale, une éducatrice spécialisée a accompagné à deux reprises deux jeunes sur les initiations à la pratique du Karting des vacances de Pâques. Les deux jeunes sont alors intégrés à un groupe pour pratiquer le Karting, et suivent aussi le cours de sécurité routière. Ils ont pu essayer tous les deux le simulateur de conduite, une pratique intéressante puisque ces jeunes sont souvent suivis judiciairement pour des délits de conduite à risques. L’expérience a suscité un vif intérêt chez ces adolescents.

    4.3. Accès à la pratique du Karting pour les handicapés

    Comme elle en a pris l’habitude depuis quelques années, l’ASK Rosny 93 a réservé des créneaux pour des jeunes handicapés lors de ces initiations de Pâques. L’Institut Médico-Educatif Jean Macé de Montreuil a répondu présent et retenu une matinée pour 10 enfants et adolescents atteints de déficiences intellectuelles. Equipés et casqués, les dix jeunes ont roulé par groupe. D’abord ceux qui avaient la capacité de se débrouiller seuls, ensuite ceux qu’il fallait accompagner. Le premier groupe a roulé environ 15 minutes. Alexandre Deschamps a ouvert la voie pendant deux tours pour leur donner un rythme de roulage. Ensuite ils ont roulé seuls et se sont très bien débrouillés, malgré quelques petits tête à queue sans conséquence. Trois d’entre eux ont fait du kart assistés par une personne de l’ASK Rosny 93 assisse à coté d’eux. Cette personne gérait la pédale d’accélérateur et/ou le volant. Après une deuxième session pour chacun d’eux, les 10 adolescents ont posé pour une photo souvenir avec leurs éducateurs. Des photos individuelles leur ont été envoyées par mail afin de les afficher dans leur institut et de les montrer à leur famille. Tous sont repartis heureux et enchantés de cette expérience.

    Merci à tous les partenaires, à l’équipe de l’ASK Rosny 93, à tous les jeunes et leurs animateurs, et vivement les grandes vacances !


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv