Accueil >  News >  Sport
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Michaël Rossi s’affirme au plus haut niveau


    FIA World Touring Car Championship, Okayama (Japon) 30/31 octobre 2010

    Le vice-champion de la Seat Leon Eurocup Michaël Rossi a magnifiquement réussi ses débuts dans le championnat du Monde des Voitures de Tourisme, à l’occasion de l’avant-dernière épreuve de la saison à Okayama. Loin de ses bases sur un circuit inconnu, au volant d’une Seat Leon TDI qu’il découvrait, il s’est permis de se hisser parmi les dix plus rapides lors des qualifications. Tout aussi performant en course, il a achevé son week-end au Japon par une belle remontée de 11 places. Michaël espère donc plus que jamais prolonger cette première expérience et s’installer pour de bon dans l’univers impitoyable du WTCC !

    Le premier objectif du Rhône-Alpin était de se hisser en Q2. Kesako ? Les 27 pilotes prennent part à une première séance qualificative, dénommée « Q1 ». A l’issue de celle-ci, les 17 dernières places sur la grille de la première course sont attribuées. Seuls les dix meilleurs disputent ensuite la « Q2 », qui détermine les cinq premières lignes. Ce challenge était donc excitant mais pas évident car le plateau est riche en pilotes d’usines, champions du Monde, anciens pilotes de Formule 1 et autres spécialistes de la discipline qui écument le BTCC, l’ETCC et le WTCC depuis des années.

    Avec l’équipe SR Sport, la division de SUNRED qui représente officiellement Seat Sport en championnat du Monde, Michaël a bien préparé son affaire lors des essais libres. « Je me suis concentré pour bien apprendre le circuit, travailler les départs et les longs runs tout en économisant mes trains de pneus neufs en vue de la Q1. » Michaël signe toutefois quelques partiels de premier plan et des chronos en progression, pour se positionner en milieu de tableau lors des trois séances organisées le vendredi et le samedi matin.

    Le moment tant attendu des qualifications arrive alors, et Michaël réalise l’exploit d’entrer dans le Top 10, éliminant son prestigieux équipier, l’ancien pilote Jordan F1 Tiago Monteiro. Le jeune Français est à moins de six dixièmes de la pole, à moins d’un dixième de sa référence du week-end, l’autre Seat SR Sport du champion du Monde en titre Gabriele Tarquini, et à 4 centièmes du favori n°1 au titre mondial 2010, Yvan Müller ! En Q2, il ne lui reste plus que des pneus usagés, moins rapides de plus d’une seconde par rapport aux neufs, mais il progresse tout de même d’une place avec le 9ème chrono.

    Dimanche, la région d’Okayama mérite l’appellation de pays du soleil... absent ! Le climat exécrable qui sévira toute la journée n’a pas découragé les Japonais, puisque 31.000 d’entre eux ont profité du spectacle offert par les pilotes. Le départ donné « à la queue-leu-leu » sous procédure de safety-car ne permet pas de gagner des places, mais Michaël double le pilote Chevrolet Alain Menu au 3ème tour. Il accède au 7ème rang quand Tarquini part à la faute. Pas mal, quand on sait que Michaël n’avait jamais testé la Leon TDI dans de telles conditions dignes de l’apocalypse. Malheureusement, des micro-blocages de boite commencent à lui poser de sérieux problèmes au rétrogradage, et il ne peut éviter une sortie de route éliminatoire. Il prend donc le départ de la course 2 de la 24ème position, mais parvient à passer sous le drapeau à damier à la 13ème place.

    Michaël, qui portait à Okayama le n°73 de son département d’origine, la Savoie, nous donne son sentiment sur son week-end japonais. « Le gros point positif, c’est la qualification. 17 pilotes étaient groupés en moins d’une seconde en Q1, chaque centième de seconde était crucial. La Leon TDI a énormément de couple, elle ne permet pas de gérer l’accélérateur façon « on/off », comme j’y était habitué avec ma voiture de l’Eurocup. Il faut être progressif, sous peine de faire patiner les roues avant. C’était mon défaut au début des essais libres, mais nous avons réussi à tout mettre bout à bout. Ma performance n’est pas passée inaperçue, avec beaucoup de retours favorables de la part d’autres concurrents et de bonnes retombées dans la presse. Dommage que la boite se soit bloquée en quatrième pendant la course 1 car j’aurais pu finir dans les huit premiers et peut-être partir en première ligne sur la grille inversée de la course 2. »

    2011 ? Objectif WTCC pour Michaël Rossi !

    Communiqué future racing

    Téléchargez le communiqué en pdf illustré en cliquant ci-dessous :


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv