Accueil >  News >  L’association
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Les initiations Karting des vacances de la Toussaint


    Stages d’initiation à la pratique du Karting Vacances de la Toussaint 2010

    Informations générales :

    -  Lieu : Piste de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-sous-Bois
    -  Dates : Du 27 octobre au 3 novembre (6 jours d’initiation)
    -  Durée d’un stage : ½ journée
    -  Horaires : De 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00
    -  Public concerné : Filles et garçons de 7 à 17 ans
    -  Communes : Noisy-le-Sec (6 groupes), Rosny-sous-Bois (6 groupes), Bondy (6 groupes), Blanc-Mesnil (4 groupes), Drancy (1 groupe)

    Chiffres :

    -  Capacité maximum d’accueil : 240 (40 enfants/jour)
    -  Total enfants reçus : 224 (93,33%)
    -  Total garçons : 137 (61,16%)
    -  Total filles : 87 (38,84%)
    -  Total enfants 7 à 12 ans : 224 (100%)
    -  Total garçons 7 à 12 ans : 137 (61,16%)
    -  Total filles 7 à 12 ans : 87 (38,84%)
    -  Total enfants 13 à 17 ans :
    -  Total garçons 13 à 17 ans :
    -  Total filles 13 à 17 ans :

    Informations ASK Rosny 93 :

    Equipe : Encadrement (3 permanents), staff (2 permanents, 2 extras)

    -  Marie-Noëlle Deschamps : Responsable / logistique / accueil
    -  Claire Didier : Photographe / accueil / chronométrage
    -  Alexandre Deschamps : Directeur technique
    -  Gérard Picq : Directeur de course
    -  Laurent Forestier : Chef mécanicien
    -  Kris Tel : Responsable chronométrage
    -  Najib Djelloudi : Commissaire de piste

    Partenaires de l’ASK Rosny 93 pour les initiations de la Toussaint :

    Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Ministère de la Cohésion Sociale, Région Ile de France, Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité de la Seine-Saint-Denis, Préfecture de la Seine-Saint-Denis, Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de la Seine-Saint-Denis, PSA Peugeot Citroën Aulnay, ASLA.

    1. Introduction

    Le mois d’octobre a été particulièrement chargé cette année pour l’ASK Rosny 93. L’équipe a enchaîné le Mondial de l’Automobile (16 jours du 2 au 17 octobre) et Kidexpo (4 jours du 23 au 26 octobre), avant de poursuivre sur les initiations à la pratique du Karting des vacances de la Toussaint.

    Ces deux opérations de promotion ont nécessité à chaque fois l’installation, le rangement de la piste et l’acheminement du matériel au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Kidexpo s’est terminé alors que les vacances avaient commencé. Il était donc difficile d’installer à nouveau une piste dans une ville de la Seine-Saint-Denis. La décision a donc été prise, avec l’accord de l’ASLA et du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, d’organiser les stages d’initiation de la Toussaint sur la piste de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-sous-Bois.

    L’équipe était composée de 8 personnes : Marie-Noëlle Deschamps, la responsable, Alexandre Deschamps, le directeur technique, Kris Tel, le responsable du chronométrage, Claire Didier, la photographe, Laurent Forestier, le mécanicien, Gérard Picq, le directeur de course, Najib Djelloudi, le commissaire de piste, et Mourad, le policier.

    Les initiations ont débuté le mardi 26 octobre.

    2. Inscription aux stages

    L’ASK Rosny 93 décide des villes qui seront concernées par ces initiations et leur attribue des créneaux. Elle contacte ensuite les services Jeunesse et Sport des mairies qui se mettent en contact avec les centres de loisirs.

    Le planning s’est rapidement rempli, avec des centres de loisirs de Rosny-sous-Bois, Bondy, Noisy-le-Sec, et Blanc-Mesnil. Selon l’accord passé avec l’ASLA, les centres devaient respecter la tranche d’âge 7-12 ans pour la formation des groupes.

    Un groupe de 8 jeunes issus d’un centre social de Drancy a participé à ces initiations, à l’initiative de Dominique O de la DTSP.

    3. Déroulement des stages

    Les initiations à la pratique du Karting se déroulent sur une journée divisée en deux sessions, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00. L’ASK Rosny 93 peut recevoir jusqu’à 40 jeunes par jour, soit 20 par demi-journée.

    Pour des raisons pratiques, les villes pouvaient emmener deux groupes de 10 jeunes par demi-journée afin de n’affréter qu’un seul car.

    A leur arrivée, les groupes sont accueillis puis chacun d’eux est dirigé vers une activité, Karting pour l’un et Sécurité Routière pour l’autre. Au bout d’une heure et demi, ils changent d’activité.

    Au terme de la demi-journée, les jeunes ont effectué un stage de Karting avec l’équipe de l’ASK Rosny 93 et un cours de sensibilisation à la sécurité routière avec un policier.

    Chaque groupe de 10 jeunes est accompagné par un animateur qui suit son groupe dans chacune des activités.

    3.1. Karting

    Dès l’arrivée de l’équipe, il faut mettre tout en place : sortir les karts, remplir les réservoirs d’essence, vérifier la pression des pneus, démarrer le système de chronométrage, ouvrir le vestiaire... Chacun se met au travail. Pendant ce temps, Marie-Noëlle prépare un bon café pour l’équipe.

    Après avoir mis en route l’ordinateur servant au chronométrage, Kris accompagne un groupe au vestiaire. Il distribue des combinaisons, des charlottes, des casques et des minerves.

    Lorsque les jeunes sont équipés, ils se regroupent autour de Gérard qui leur explique le déroulement de la session, le maniement du kart et les règles de sécurité en piste lors d’un briefing.

    Les jeunes prennent ensuite place dans les karts. Kris note le prénom du pilote et le numéro de son kart afin de rentrer ces infos dans l’ordinateur du chronométrage. Ainsi les tours de chaque pilote sont chronométrés et transcrits sur une feuille qui sera commentée et leur sera remise en fin de session.

    Dans ces initiations exclusivement, les stagiaires profitaient de trois sessions de roulage de 12 minutes, au lieu des deux sessions de 10 minutes habituelles, car le circuit de 650 mètres permet de faire rouler les 10 pilotes en même temps.

    Le deuxième changement vient des commissaires de piste. A la place de commissaires statiques sur le bord de la piste, Alexandre a pris l’initiative d’envoyer deux commissaires volants en kart. Ils pouvaient ainsi intervenir plus rapidement à tous les endroits de la piste lorsqu’il y avait un incident, accrochage, sortie de piste, tête à queue... Najib, Alex et Laurent ont rempli ce rôle.

    Ces commissaires volants étaient aussi chargés de montrer le bon sens de la piste et les trajectoires pendant les premiers tours, et de regrouper tous les pilotes dans le dernier tour pour les faire ralentir afin de rentrer proprement et doucement dans la voie des stands. A leur arrivée dans les stands, les pilotes doivent rester dans leur kart et ne pas retirer leur casque tant que tous les pilotes ne sont pas arrêtés.

    Gérard, dans son rôle de directeur de course, veille au bon déroulement de la séance et annonce la fin grâce au drapeau à damier. Il peut décider à tout moment d’interrompre la session ou de faire rentrer un pilote au drapeau rouge si les règles de sécurité ne sont pas respectées sur la piste. Les jeunes, ainsi pénalisés sur leur temps de roulage, se comportent généralement mieux par la suite. Toutes ces mesures ont permis d’avoir un maximum de sécurité en piste.

    Entre les sessions, Kris annonce les chronos aux pilotes et donne la feuille à l’animateur. Les jeunes peuvent ainsi se rendre compte de leur progrès.

    Une fois la séance terminée, une photo souvenir, de l’animateur avec son groupe autour d’un kart, est prise puis imprimée en format A4 couleur pour lui être remise dans une enveloppe, accompagnée de diplômes nominatifs pour la participation au stage d’initiation.

    3.2. Sécurité Routière

    Un agent de police détaché par la Préfecture de la Seine-Saint-Denis assure le cours de sécurité routière dans une salle réservée à cet effet. Le but de ce cours théorique est de sensibiliser les jeunes aux dangers de la route et de faire de la prévention. Le cours dure environ une heure.

    Les jeunes de 7 à 12 ans apprennent à reconnaître les panneaux de signalisation, puis visionnent des vidéos sur les comportements à risques sur route. Cela ouvre ensuite sur une série de questions auxquelles le policier se charge de répondre. Il insiste surtout sur les risques pour les usagers piétons et à vélo, car les plus jeunes ne sont pas encore trop concernés par l’utilisation d’un engin motorisé.

    Le policier présent pendant les vacances de la Toussaint s’est vraiment investit auprès des jeunes. Il donnait aussi des coups de main à l’équipe de l’ASK Rosny 93 pour la mise en place et le rangement en fin de journée. Il a d’ailleurs profité d’une petite initiation au Karting le vendredi après-midi quand un groupe ne s’est pas présenté. Le reste de l’équipe s’est amusé aussi pendant quelques minutes.

    4. Bilan

    A cause de Kidexpo, qui a débordé d’une journée sur le début des vacances, et du lundi 1er novembre férié, les initiations n’ont duré que 6 jours.

    Les plannings étaient pleins à 100%, mais une ville a oublié de venir le vendredi 30 octobre après-midi. Cela a fait chuté les statistiques qui étaient au maximum jusque là.

    Les chiffres sont malgré tout très bons avec un taux de remplissage de 93,33%, soit 224 jeunes pour une capacité maximum de 240.

    Du fait de la situation de la piste et de l’époque automnale, les villes ont pu organiser des transports par autocar, ce qui a permis de constituer des groupes entiers de 10 jeunes. Deux groupes de la même ville pouvaient ainsi arriver ensemble. Alors que souvent, et l’été notamment, les groupes viennent en minibus de 8 places.

    Les filles étaient particulièrement bien représentées, avec une participation de 38,84%, soit 87 filles, ce qui est un chiffre très positif et rarement atteint dans les stages d’initiation à la pratique du Karting.

    Les groupes d’enfants de 7 à 12 ans sont souvent beaucoup plus attentifs et sérieux que les adolescents, c’est pourquoi l’ASLA a préféré qu’on reste sur ce créneau d’âge.

    En termes de satisfaction, le fait de rouler sur un vrai circuit était une chance pour ces jeunes. Ils ont aussi pu profiter de plus de temps de roulage grâce à la capacité sur la piste.


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv