Accueil >  News >  Sport
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        FIA GT1 : 100 mètres de bonheur et d’espérance pour Michaël Rossi


    Comme prévu, Michaël Rossi s’est montré très performant sur le circuit de Zolder, et l’objectif d’inscrire ses premiers points au championnat du Monde FIA GT1 semblait tout à fait réaliste... Hélas, la manche belge a tourné court pour le jeune Rhône Alpin, qui fête ses 23 ans ce mardi 12 avril. Au départ de la course principale, l’ancien pilote de Formule 1 Ricardo Zonta a brusquement changé de ligne et précipité la Corvette-DKR Engineering n°47 dans le mur pour le compte.

    « Zolder est un circuit que j’apprécie, surtout au volant d’une voiture aussi rapide que la Corvette. Les virages vous sautent vraiment à la figure. » Entre la Seat Leon que Michaël avait placée en pole position l’an passé sur ce même tracé et la GT américaine, l’écart chronométrique est en effet d’environ 13 secondes au tour ! Encore faut-il transformer le plaisir du pilotage en efficacité, de préférence pendant les qualifications.

    Comme en F1, celles-ci se déroulent en trois phases avec éliminations successives, mais en tenant compte de la spécificité de la course en équipage. Le premier pilote doit figurer dans le Top 14 pour envoyer son coéquipier en Q2. Michaël y parvient haut la main en réalisant un brillant 7ème chrono, trois dixièmes plus vite que l’autre Corvette du Néerlandais Mike Hezemans, double vainqueur des 24 Heures de Spa et triple vainqueur... des 24 Heures de Zolder. « Je n’ai bouclé que trois tours rapides, puis l’équipe m’a demandé de rentrer car mon chrono était largement suffisant pour passer en Q2 » expliquait Michaël. Pour Jaime Camara, le coéquipier brésilien du Français, le déficit d’entraînement est insurmontable. Il lui manque entre deux et trois secondes au tour pour viser la Q3... La Corvette n°47 se retrouve donc 14ème, mais les pénalités infligées à trois concurrents lui offrent la 11ème place sur la grille de la course de qualification.

    A défaut d’être dans le rythme, Jaime Camara parvient à aller au bout de son relais. Il pointe 12ème au moment de laisser le volant à Michaël, mais oublie de remettre le commutateur d’allumage sur la position « on ». Comme en plus, le bouton du démarreur situé sur le volant fait des siennes, c’est un total de 24 secondes qui s’envolent dans l’opération. Cette mésaventure n’entame pas la détermination de Michaël qui produit un excellent relais. « Pendant huit tours, j’ai tenu le meilleur temps en course. J’ai fait l’extérieur à une Nissan qui sortait des stands pour passer 11ème et je remontais sur une Lamborghini quand les pneus arrière se sont dégradés d’un coup. La voiture est devenue hyper brutale, je prenais de tels coups de raquette à la remise des gaz dans les chicanes que j’ai décidé de mettre le rapport supérieur et de passer en troisième là où jusque là je mettais la « 2 ». Finalement, je me suis fait subtiliser le meilleur temps pour sept millièmes, et on finit 9ème au bénéfice d’incidents de course. Mais le gros motif de satisfaction était la moyenne de mes chronos sur l’ensemble du relais, étant le plus rapide en piste, malgré des pneus en fin de vie. »

    Neuvième côté corde, la place de grille de Michaël pour le départ de la course de championnat n’est pas la plus mauvaise. Le 5ème chrono signé en pneus usés lors du warm-up matinal renforce son intention de rivaliser avec les ténors de la discipline. Malheureusement, cet espoir s’évanouit avant même le premier virage ! « Je roulais entre les deux Nissan Sumo Power, quand celle de Ricardo Zonta est venue me heurter à la hauteur de ma portière droite avant de pulvériser la voiture de son propre équipier Jamie Campbell-Walter. Dans le choc, j’ai été pris en sandwich entre les deux et j’ai tapé le mur, ce qui a endommagé le radiateur. »

    Michaël aura à cœur d’oublier cette déception les 7 et 8 mai prochains au Portugal, en Algarve, sur le splendide circuit de Portimao.

    Communiqué future racing. Photo : DR

    Communiqué en pdf disponible en cliquant ici :


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv