Accueil >  News >  Sport
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        Week-end et missions bien remplis pour Kevin Estre !


    De l’Autriche à la France, de la Porsche 911 GT3 Cup à la RSR « LM GTE », Kevin Estre ne s’est pas ennuyé en ce premier week-end de juin. Ses deux podiums de Spielberg le propulsent en tête de la Porsche Carrera Cup allemande et il a in extremis accompli ses dix tours qualificatifs pour les 24 Heures du Mans lors de la Journée Test... Mais aucun forfait de dernière minute n’étant intervenu, la voiture n°76, première suppléante, ne sera pas au départ de la classique mancelle.

    Kevin se joue des pièges de Spielberg

    Jadis appelé Zeltweg ou Österreichring, puis, plus récemment, A1 Ring, le théâtre des anciens Grand Prix d’Autriche est désormais connu sous le nom de Spielberg Red Bull Ring. Pour sa première apparition dans les montagnes de Styrie, Kévin Estre a vite pris la mesure du tracé, décrochant le 2ème temps absolu des qualifications. La grille de départ de la course 1 étant déterminée par le deuxième meilleur temps de chaque pilote, il s’élance de la 4ème place. Le pilote icsport management de l’équipe Attempto se porte d’entrée en 3ème position. Il met la pression pour Sean Edwards mais celui-ci finit par creuser l’écart et Kévin est 3ème sous le drapeau à damier. Il monte pourtant sur la deuxième marche du podium ! « Au 8ème tour, Edwards, qui roulait devant moi, ainsi que Rast et Van Lagen juste derrière, ont amélioré leur chrono dans un secteur où un drapeau jaune était agité. Ils ont écopé d’un « drive through », mais ils n’ont pas vu le panneau et n’ont pas purgé leur pénalité. Les commissaires sportifs ont donc ajouté 30 secondes à leur temps de course. »

    Le lendemain, Kevin est 2ème sur la grille et la course commence par un beau moment d’émotion. « Je suis mieux parti qu’Edwards qui m’a tassé au point qu’on n’aurait sûrement pas pu glisser une main entre mon rétro et le mur des stands ! Je n’ai pas lâché mais au moment de freiner en bout de ligne droite, j’étais presque dans l’herbe. J’ai bloqué les roues et je n’ai pu prendre la trajectoire idéale au premier virage. Sean m’a croisé et il a pris la tête. » Comme la veille, Kévin menace le Britannique pendant la première moitié de la course avant de devoir le laisser s’échapper. « Avec l’équipe, nous allons devoir travailler la performance en fin de course car c’est ce qui nous a empêché de jouer la victoire ici. » Kévin s’empare du leadership de la Porsche Carrera Cup Deutschland et augmente logiquement sa « Kolossal » avance au classement des rookies. Qui peut le plus...

    Onze tours de bonheur dans la Sarthe

    Décidément inséparables ce week-end, Kévin et Sean Edwards se sont envolés ensemble pour la Sarthe à peine les interviews d’usage terminées à Spielberg. Ils devaient en effet rouler dans la même Porsche 911 GT3 RSR de l’équipe IMSA Performance Matmut lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Encore fallait-il arriver à temps ! « J’ai conduit la voiture pour rejoindre l’aéroport de Graz, en faisant très attention aux radars qui sont omniprésents en Autriche. Un avion privé nous attendait mais à cause d’un fort vent contraire, nous sommes arrivés avec plus d’une heure de retard, vers 15h30. Ensuite, nous sommes passés au pas de course par le contrôle administratif, le contrôle des équipements et le briefing... »

    Sur le Grand Circuit de la Sarthe, Sean Edwards effectue ses 10 tours réglementaires et laisse le volant à Kevin peu après 17 heures. « Sachant qu’il faut environ 45 minutes pour boucler 10 tours et que la Journée Test se terminait à 18h00, je n’avais pas droit à l’erreur, même pas un plat sur un pneu ! Après quatre tours, le drapeau rouge a été brandi, heureusement ça n’a pas duré. Je bouclais mon 11ème tour quand un autre drapeau rouge a définitivement interrompu la séance à cinq minutes de la fin. »

    Le but n’était pas d’attaquer, d’autant que Sean puis Kevin ont « fini » le train de pneus avec lequel Patrick Pilet venait d’établir le meilleur temps de la voiture. Sean Edwards, qui connaissait la RSR mais pas le circuit, a tourné en 4’05’’200. Kevin avait déjà couru en Porsche Cup sur les 13,629 km du légendaire tracé manceau, mais découvrait la voiture et il a signé un chrono de 4’05’’198 ! Vous avez dit inséparables ? Faute de 24 Heures du Mans, Kevin retrouvera le volant de sa Porsche les 23 et 24 juin dans les rues du port de Valencia pour la 5ème manche de la Supercup.

    Communiqué réalisé par Romane Didier / future racing commm (disponible en version pdf illustré en cliquant sur l’icône ci-dessous)

    Photo : DR


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv