Accueil >  News >  L’association
Accueil Contacter les responsables d'ASK Rosny93
Les dernières newsL'histoire de l'association ASK RosnyLes pilotes de l'ASKLes infrastructures de l'ASK RosnyLes partenaires de l'ASK Rosny

 News
 Historique
 Pilotes
 Ecole Française de Karting
 Partenaires
 Contacts et liens
 Karting en Ile de France


        VVV d’été à Romainville : le bilan


    Stages d’initiation à la pratique du Karting et à la Sécurité Routière

    Informations générales :

    -  Lieu : Collège Gustave Courbet à Romainville (93)
    -  Dates : Du 15 juillet au 23 août (29 journées d’activité)
    -  Durée d’un stage : ½ journée
    -  Horaires : De 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

    Public concerné :

    -  Enfants et adolescents, filles et garçons, de 7 à 17 ans
    -  Communes venues : 27 (116 groupes) : Aubervilliers (2 groupes), Bagnolet (7 groupes), Bobigny (4 groupes), Bondy (5 groupes), Clichy-sous-Bois (3 groupes), Drancy (2 groupes), Dugny (5 groupes + 1 absent), Gagny (4 groupes), Gournay (2 groupes), Le Blanc-Mesnil (2 groupes), La Courneuve (3 groupes), Les Lilas (4 groupes), Le Pré-Saint-Gervais (4 groupes), Les Pavillons-sous-Bois (6 groupes), Livry-Gargan (2 groupes), Montfermeil (6 groupes), Montreuil (7 groupes + 1 absent), Noisy-le-Sec (4 groupes), Pantin (3 groupes + 1 absent), Romainville (4 groupes), Rosny-sous-Bois (3 groupes), Saint-Ouen (7 groupes), Saint-Denis (4 groupes), Sevran (2 groupes), Stains (6 groupes), Tremblay-en-France (7 groupes), Villemomble (3 groupes + 1 absent).

    Chiffres :

    -  Capacité maximum d’accueil : 1160 (soit 40 enfants par jour)
    -  Total enfants reçus : 975 (84,05%)
    -  Total garçons : 647 (66,36%)
    -  Total filles : 328 (33,64%)

    Informations personnel encadrant :

    -  Equipe : encadrement (4 permanents Rosny 93), staff (2 extras), 1 agent de police, 1 éducateur spécialisé de Rues et Cités avec 2 jeunes
    -  Alexandre Deschamps : directeur technique
    -  Marie-Noëlle Deschamps : responsable administration, logistique, chronométrage
    -  Claire Didier : gestion du planning, chronométrage, logistique, sécurité routière, reportage, photos, bilan d’activité
    -  Juba Bahamid : mécanicien
    -  Olivier Bruno : accueil, encadrement jeunes, briefing, habillage
    -  Dominique O : chef de piste
    -  Karim Tacherift : encadrement jeunes Rues et Cités
    -  Jeunes Rues et Cités : commissaires de piste

    Partenaires de l’ASK Rosny 93 pour les VVV d’été :

    Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale, CNDS, Région Ile de France, Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité, Préfecture de la Seine-Saint-Denis, Macif.

    1. Introduction :

    Après le Circuit Carole (de 2001 à 2010) et le Stade de La Motte à Bobigny (de 2011 à 2012) avec les conséquences que l’on connaît, il fallait trouver un nouveau site où installer une piste de Karting pendant tout l’été pour organiser une nouvelle session de stages d’initiation à la pratique du Karting et à la sécurité routière.

    L’accueil précédemment reçu au collège Gustave Courbet de Romainville a encouragé l’ASK Rosny 93 à élaborer un partenariat avec le principal du collège Olivier Catayée et le Conseil Général, instigateur du dispositif Ville Vie Vacances. Les conditions posées et les dates fixées, le planning s’est rempli en quelques jours. 29 jours d’activité étaient prévus et 27 communes du département, soit plus d’une centaine de structures municipales, ont pu profiter de cette activité estivale. L’équipe de l’ASK Rosny 93 connaissait bien le lieu pour s’y être déjà installé à trois reprises et l’installation des équipements n’a été que pure routine.

    L’endroit est agréable en été avec la verdure autour de la grande cour, le préau où l’équipe pouvait déjeuner à l’abri du soleil, la salle des profs pour le chronométrage et le petit déjeuner, et grâce à des conditions météorologiques exceptionnelles pendant cet été 2013, l’équipe était plutôt bien lotie pendant ces six semaines d’activité extérieures. Pour les groupes, le confort était aussi de mise avec un vestiaire spacieux, une salle de cours pour la sécurité routière et un espace extérieur pour le parcours cyclable. L’installation a eu lieu les jeudi 11 et vendredi 12 juillet, le démontage lundi 26 et mardi 27 août.

    2. Déroulement des stages :

    Les stages réservent la même place à la pratique du Karting qu’à la sécurité routière. Le premier groupe arrivé sur place est pris en charge par l’équipe du Karting, le deuxième groupe par le(s) policier(s) et/ou le représentant de la Macif. Les deux groupes changent d’atelier au bout d’une heure trente.

    2.1. Pratique du karting

    Le cours commence par l’équipement des stagiaires dans le vestiaire. Le moniteur leur fournit une combinaison à leur taille, adaptée à un temps sec ou à la pluie, et des cagoules pour protéger leur chevelure dans le casque. On procède ensuite au briefing, pour expliquer le déroulement de la session, les règles de sécurité et le maniement du kart.

    Les pilotes sont ensuite casqués et une minerve leur protège les cervicales en cas de choc.

    Les cinq premiers pilotes s’installent dans les karts et s’élancent pour une première session de 10 minutes. Ensuite les cinq autres prennent le relais pendant que le moniteur procède à un débriefing des cinq premiers, avec l’annonce de leurs chronos.

    Chaque groupe roule deux fois 10 minutes, entrecoupé d’un débriefing et de conseils pour s’améliorer.

    Les commissaires de piste interviennent en cas d’accrochages ou de tête à queue. Pour sécuriser la personne qui se trouve sur la piste, les autres commissaires de piste agitent des drapeaux jaunes pour signaler aux pilotes de ralentir.

    A la fin de la séance, le directeur de course agite le drapeau à damier. Les pilotes effectuent le dernier tour au ralenti et rentrent à la queue leu leu dans les stands, à une vitesse très réduite. Ils doivent attendre que les cinq pilotes soient arrivés pour sortir des karts.

    Entre les séances, le travail des commissaires consiste aussi à refaire la piste car les chocs contre les Tecpro déforment le tracé.

    2.2. Sécurité routière

    Le cours de sécurité routière se tenait dans une salle de classe. Des agents de police se sont succédé pendant les premières semaines d’activité pour assurer le cours, mais nous avons déploré leur absence sur les dix derniers jours.

    Afin de rendre plus attractif le cours destiné aux enfants de 7 à 12 ans, et de ne pas les laisser enfermés dans une salle de classe pendant 1h30, un parcours vélo était organisé dans la partie latérale de la cour du collège, avec des cônes et des panneaux.

    Les plus jeunes avaient ainsi un cours théorique et une partie pratique avec reconnaissance des principaux panneaux et rappel des règles de sécurité à vélo.

    Les adolescents de 13 à 17 ans sont surtout sensibilisés à la conduite d’un deux-roues (port du casque et de l’équipement approprié, BSR, assurance), à la conduite accompagnée, et aux risques d’une conduite sous emprise d’alcool ou de drogues.

    La deuxième partie du cours est consacrée à la pratique grâce au simulateur de conduite prêté par la Macif. Jean-Paul Leclere, le représentant de la Macif, est souvent présent lorsque le planning est consacré aux ados. Il assiste alors l’agent de police dans l’utilisation du simulateur. Marc Ruiz, délégué à la sécurité routière au Conseil Général, a lui aussi apporté sa contribution aux cours pour ados. Jean-Paul Leclere a pris en charge tout seul les cours pour les 13-17 ans pendant les derniers jours où la DTSP n’a pas pu nous fournir de policiers, tandis que Claire Didier, de l’ASK Rosny 93, gérait les groupes de 7-12 ans à travers l’activité vélo.

    Pour finir, les stagiaires essayaient à tour de rôle des lunettes simulant la vue sous l’emprise d’alcool et devaient slalomer entre des cônes sans les renverser.

    3. Bilan :

    Les VVV d’été affichent un très bon bilan, autant du point de vue qualitatif que quantitatif.

    975 jeunes ont participé à l’activité karting, soit 84,05% de la capacité maximum (40/jour sur 29 jours). Le mois de juillet a été meilleur, avec 87,67% contre 80,18% de remplissage en août. 27 communes, sur les 40 du département, étaient représentées. Cela prouve que l’information sur l’activité karting est bien reléguée, car les communes n’étaient pas aussi bien représentées lors de la réunion d’informations des activités estivales. Les demandes ont été très nombreuses pendant les mois de mai et juin, et les derniers arrivés n’ont pas forcément été servis. Nous avons déploré quatre absences : un groupe du service Enfance de Dugny, un groupe de la SMJ de Montreuil, un groupe du service Jeunesse de Pantin et un groupe du centre de loisirs Mimoun de Villemomble. Cela correspond à 40 enfants environ. L’équilibre selon les tranches d’âge a été respecté, avec 52,72% de 7-12 ans et 47,28% de 13-17 ans.

    Les filles ont représenté 33,64%, ce qui est exceptionnel à cette période de VVV. Le pourcentage chez les adolescentes n’a jamais été aussi fort, avec 26,03% de participation féminine chez les 13-17 ans.

    Le site était agréable du fait des arbres qui jalonnent la cour, et idéal pour les installations karting et vélo. Les karts étaient rangés tous les soirs à l’intérieur des locaux, placés sous alarme.

    Les deux seuls points noirs de l’été étaient :
    -  l’accueil à la grille du collège, car les groupes devaient téléphoner en arrivant sur l’un des portables de l’équipe afin qu’on vienne leur ouvrir. Les numéros étaient fournis au préalable avec le dossier d’inscription. Mais, souvent, ils avaient oublié de noter le numéro, ou n’avaient pas ouvert le dossier qui contenait toutes les informations concernant l’activité. Et comme ils n’étaient pas toujours à l’heure, il fallait faire des rondes pour vérifier si un groupe n’était pas en attente devant la grille.
    -  l’absence de policiers pendant les dix derniers jours, car si la prestation fournie auprès des ados par le représentant de la Macif tenait la route, les plus jeunes n’avaient qu’un aperçu de la sécurité routière par le parcours à vélo. Le discours sur les règles de sécurité en tant que jeune cycliste n’était sans doute pas aussi détaillé que si un policier avait encadré les séances, et au niveau de l’organisation de l’équipe, c’était difficile de jongler entre le chronométrage et la sécurité routière.

    4. Rues et Cités :

    Karim Tacherift, un éducateur spécialisé de l’association de prévention Rues et Cités, qui travaille en partenariat avec l’ASK Rosny 93 depuis une dizaine d’années, a accompagné deux à trois adolescents, par roulement de deux par journée. Ces jeunes s’intègrent à l’équipe et se voient généralement confier le rôle de commissaire de piste. L’un d’entre eux assiste Juba, le mécanicien, pour la préparation des karts le matin, l’entretien au cours de la journée et les éventuelles réparations. La plupart d’entre eux étaient venus régulièrement pendant les derniers VVV. Ils connaissaient donc bien le fonctionnement des stages et les gens de l’équipe, ce qui a facilité leur intégration. Les jeunes apprennent des méthodes de travail, la ponctualité, le travail en groupe, le respect de la hiérarchie... En leur confiant un poste, on leur donne des responsabilités et cela les gratifie. Ils trouvent leur place dans l’équipe et apprennent aussi à côtoyer et respecter différentes générations de personnes.

    5. La photo souvenir :

    A la fin de la séance karting, le groupe est réuni autour d’un kart et photographié avec leur animateur. La photo est tirée sur papier photo A4 et offerte au groupe.

    Rendez-vous au Blanc-Mesnil pour les prochaines initiations au karting des vacances d’automne !


    IMPRIMER

©ASK-Rosny93 2005 | Photos P.Kalmès | Edition Future Racing | Conception Pitstop Interactiv